" Notre Royaume "

Auteur : Alexandre du Cercle Richelieu #5501 , Le : 15/04/2020 21:34:26 , 1934 vue(s)

C’est donc à ma modeste personne que revient la tâche d’écrire le premier article du site internet du Cercle Richelieu.

Par où commencer ? Une belle histoire a un début, un milieu et une fin mais le commencement est toujours la partie la plus difficile à écrire. Pour autant il nous faut nous y atteler.

Je vais donc profiter de cette tribune pour brosser, rapidement, le portrait de la Royauté que nous souhaitons construire (reconstruire ?) en France.

Posons donc les bases, la Royauté est une maison, un palais construit sur un double plan : intérieur et extérieur. Comme pour une maison, il convient d’abord de construire les fondations.

La principale fondation à poser ou plutôt à reposer en France est celle de la spiritualité, point de royaume sans vie spirituelle. Pour notre pays, cette spiritualité ne peut être que catholique. La France est née du baptême de Clovis, elle est dans un coma profond depuis 1789, heureusement les grandes nations ne meurent jamais.

Le terrassement est fait, élevons les murs, il nous en faut 4 :

-La reconstruction de la famille, traditionnelle, composée d’une mère, d’un père, des enfants et plus largement de leurs aïeux.

-Le retour de la souveraineté, que serait un Roi sans le pouvoir de prendre les décisions qu’il juge nécessaires pour le bonheur de son peuple ? Notamment pour lutter efficacement contre l’immigration afin que ses peuples de France ne soient pas remplacés.

-Le rétablissement d’un lien sacré entre le Roi et ses peuples.

-L’autonomie administrative des provinces.

Les fondations et les murs sont désormais solides. Que reste-t-il à construire ? Le toit, la charpente, toute la partie couverture, sans quoi la vie de la famille française serait bien humide.

La couverture du Royaume se fait par la réconciliation des vrais français (c’est-à-dire de ceux qui ont un lien de sang avec une province du Royaume ou qui se sont montrés récalcitrants) quelque soit leur appartenance sociale. Les classes populaires, moyennes et bourgeoises doivent marcher la main dans la main pour que le royaume puisse être un espace apaisé, loin du conflit de classe éternel théorisé par Karl Marx.

Ainsi chacun pourra vivre dans sa demeure comme dans le Royaume : un espace de libertés personnelles, de devoirs communs mais surtout un milieu sécurisé ou chacun peut s’épanouir.

Vive Dieu, Vive le Roy, Vive la France.

Alexandre du Cercle Richelieu

Régent du Royaume

Retour